5ème semaine du MOOC Effectuation: Retour sur le contexte de l’effectuation

Difficile d’imaginer que c’est déjà la fin de ce MOOC et pourtant c’est vrai. Voici la cinquième semaine qui s’achève avec un retour sur le contexte d’utilisation de l’effectuation et la présentation du 5ème principe que nous avions gardé en réserve jusque-là…

Le contexte

L’effectuation n’est pas une approche entrepreneuriale universelle qui rend inutile l’approche causale. Au contraire, ce sont deux approches très complémentaires. Nous avons vu dans le cours que l’effectuation est pertinente dans une situation d’incertitude, typiquement pour un nouveau marché, tandis que l’approche causale est pertinente dans des situations moins incertaines, notamment les marchés qui existent déjà. Donc typiquement, on aura tendance à plutôt fonctionner de manière effectuale au début d’un projet entrepreneurial pour basculer progressivement vers une approche causale au fur et à mesure que l’incertitude disparaît.

Cela signifie également que certains « domaines de décision » seront abordés de manière effectuale tandis que d’autres seront abordés de manière causale. Par exemple, si vous commercialisez une technologie existante sur un marché nouveau, vous n’avez guère d’incertitude sur la technologie. Vous pourrez donc la gréer de manière causale (approche projet classique avec objectifs et étapes). En revanche, sur le marché, vous progresserez de manière plutôt effectuale.

Enfin nous avons abordé le 5e principe de l’effectuation, « Pilote dans l’avion ». Ce principe, qui sous-tend en fait les autres principes de l’effectuation et lui donne sa philosophie propre, signifie que le futur n’est pas quelque chose que l’on découvre, mais que l’on fait. Il dépend de notre action. Il y a derrière ce principe un message très profond d’absence de fatalité et aussi d’optimisme: tout peut être changé par l’action humaine, et comme le souligne l’effectuation, cette action humaine est ouverte à tous. pas forcément facile, mais ouverte à tous. L’effectuation, c’est donc bien plus que simplement une méthode pour créer une entreprise. C’est, au-delà, une méthode de transformation sociale. Elle explique comment un individu, rejoint par d’autres, peut créer ce que nous appelons des artefacts sociaux: entreprises, associations, marchés, usages, produits, et institutions au sens large. Et que c’est dans cette création que l’individu se réalise.

Et vous, qu’allez-vous créer? Bon vent et merci aux participants, à leur enthousiasme, à leurs contributions, à leur bonne humeur. Et pour paraphraser les belles histoires, « Ils furent heureux et eurent de nombreuses petites entreprises… »

Pour revenir sur principes de l’effectuation, voir mon article ici.  Pour en savoir plus sur l’Effectuation, lire mon article introductif ou télécharger mon livre d’introduction à l’effectuation au format ebook ici.

Advertisements

Une réponse à “5ème semaine du MOOC Effectuation: Retour sur le contexte de l’effectuation

  1. Pingback: 5ème semaine du MOOC Effectuation: Retou...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s