Archives d’Auteur: Philippe Silberzahn

Entre Robespierre et les abeilles: comment l’éthique marchande contribue au bien commun

Je suis tombé pendant mes lectures d’été sur un texte très intéressant de Gilles Martin consacré au bien commun qui oppose Robespierre et Bernard Mandeville, l’auteur de la fameuse Fable des abeilles. La question posée est la suivante: êtes-vous plutôt Robespierre, pour lequel le bien commun doit être défini par un dictateur vertueux (la vertu comme principe premier), ou Mandeville, pour lequel le bien commun résulte du vice des individus auquel on laisse libre cours (le vice comme principe premier)? Naturellement, dès qu’on m’offre un choix binaire, je sors mon clavier et je réponds « Ni l’un ni l’autre mon général ».

Lire la suite

La technologie n’est pas qu’un outil, c’est le point de départ de la stratégie

Dans un séminaire que j’animais sur la transformation, j’entendais des managers dire « La technologie c’est juste un outil, ce qu’il faut c’est une stratégie claire. » Ce n’est pas la première fois, je l’entends souvent énoncé sur le ton de l’évidence, et chaque fois ça m’arrache les oreilles car comme tout ce qui semble évident, c’est inexact, et le prix de cette inexactitude est élevé, en particulier chez les grandes organisations qui n’ont toujours pas saisi l’ampleur de la révolution scientifique et technique en cours.

Lire la suite

Le mimétisme, un modèle mental essentiel pour construire l’avenir

Il y a fort longtemps, j’étais en classe de première je crois, j’ai eu à rédiger un devoir d’histoire dans lequel on nous demandait de comparer les deux discours successifs du Maréchal Pétain le 17 juin 1940 demandant l’armistice et de Charles de Gaulle lui répondant depuis Londres le lendemain, et qui invitait les français à poursuivre le combat. Je n’avais pas bien saisi alors la différence profonde entre les deux discours; ma réponse était médiocre, même si elle était érudite, et j’ai rendu mon devoir avec un sentiment mitigé. Je crois avoir saisi depuis cette différence, et elle est importante. Pétain s’adresse aux français et leur parle du passé. De Gaulle s’adresse aux français et leur parle du présent, et explique pourquoi ce présent peut permettre un avenir de victoire.

Lire la suite

Transformation: tirer parti des surprises pour faire bouger nos modèles mentaux

Une organisation est une collection de modèles mentaux individuels et collectifs, c’est à dire de croyances construites au sujet de soi-même et du monde. Transformer une organisation, c’est transformer ses modèles mentaux. Ceux-ci constituent donc à la fois le point d’entrée dans l’organisation et ce qu’il faut changer pour la transformer. La difficulté réside dans le fait que les modèles mentaux les plus coriaces sont aussi les plus invisibles. Il faut donc avant tout pouvoir les exposer. Une façon pour ce faire est de tirer parti des surprises car celles-ci ont pour effet de jeter un coup de projecteur temporaire sur les modèles.

Lire la suite

Pour se transformer, l’entreprise doit commencer par revoir ses modèles mentaux

Nouvel article écrit avec Béatrice Rousset paru chez Harvard Business Review France, à lire ici: https://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2019/06/26369-pour-se-transformer-lentreprise-doit-commencer-par-revoir-ses-schemas-mentaux/

Vaut-il mieux échouer en visant haut que réussir en visant bas? Pas si sûr!

Mon attention a été attirée un peu par hasard par la déclaration d’un entraîneur d’une équipe de football américain qui disait en substance, apparemment à la veille d’un match important: « Il vaut mieux échouer en visant haut que réussir en visant bas. » Comme très souvent, de telles déclarations sont prononcées sur le ton de l’évidence et cachent un modèle mental ignoré par leur auteur, modèle dont on peut tout à fait prendre le contre-pied: et si, au contraire, il valait mieux réussir en visant bas qu’échouer en visant haut? C’est particulièrement important management en général et en entrepreneuriat en particulier.

Lire la suite

Sortie aujourd’hui de mon nouvel ouvrage « Stratégie Modèle Mental »

Mon nouvel ouvrage, Stratégie Modèle Mental: cracker enfin le code des organisations pour les remettre en mouvement, co-écrit avec Béatrice Rousset, sort aujourd’hui.

Depuis des décennies, les tentatives pour les remettre en mouvement s’enchaînent, en vain, et peu à peu, le fatalisme s’installe face à ce mystère, ce code introuvable. Ce code, c’est le modèle mental, c’est-à-dire la représentation de la réalité construite par l’organisation et ses collaborateurs.

Notion ignorée jusqu’à aujourd’hui par le management, le modèle mental est pourtant une clé d’action décisive dans un monde d’incertitude et de changement accéléré.

Si elles ne veulent pas que le monde se construise sans elles, voire contre elles, les organisations doivent faire de la capacité à mettre à jour leurs modèles mentaux un objectif central de leur stratégie pour maintenir constamment une représentation efficace de la réalité.

Fruit d’un long travail de recherche, nourri par l’expérience des auteurs auprès des dirigeants d’entreprises et illustré de nombreux exemples, ce livre :

  • Montre comment les modèles mentaux individuels et collectifs sont la source du blocage des organisations, mais aussi le point d’entrée pour les remettre en mouvement.
  • Propose cinq modèles mentaux alternatifs inspirés des entrepreneurs reconnus pour leur capacité à transformer le monde.
  • Développe une approche permettant de rendre ce changement systématique au niveau de toute l’organisation.
  • Pose les bases d’une nouvelle compétence managériale dans laquelle le travail sur les modèles mentaux forme une composante essentielle de la stratégie.

Un ouvrage indispensable à tous ceux qui doivent préparer leur organisation à tirer parti d’un monde qui change : dirigeants, responsables de transformation, responsables de ressources humaines, mais également ceux qui souhaitent y contribuer efficacement : salariés, consultants, coachs, responsables publics.

Le site de l’ouvrage: site.

Acheter l’ouvrage: FNACAmazonDecitre