1ère semaine du MOOC Effectuation: Retour sur les quatre mythes de l’entrepreneuriat

Nous avons donc abordé avec les 8.500 participants de cette première semaine du MOOC Effectuation quatre des mythes les plus courants au sujet de l’entrepreneuriat: le fait que les entrepreneurs aiment le risque, le fait qu’il faille être visionnaire pour entreprendre, le fait que les entrepreneurs sont des experts en prédiction et, surtout, le fait qu’ils soient différents de nous. Revenons sur ces mythes…

Mythe #1: Les entrepreneurs aiment le risque. Bien sûr entreprendre est risqué. Mais comme je l’explique dans le cours, toute activité est risquée à sa manière. Les entrepreneurs n’ont pas d’intérêt particulier pour le risque en lui-même. En fait on observe qu’ils acceptent d’en prendre, mais ils ont tendance à le limiter une fois qu’ils ont choisi un niveau de risque, par exemple en limitant leur investissement avec ce qu’on appelle une perte acceptable (une notion que nous étudions dans la semaine 2 du cours). En outre, ils partagent ce risque avec d’autres et nous verrons également l’importance des « parties prenantes » dans le processus entrepreneurial. Plus généralement, ce qui caractérise l’entrepreneuriat, plus que le risque, c’est l’incertitude c’est à dire l’absence d’information disponible.

Mythe #2: Les entrepreneurs sont des visionnaires. On pense souvent que pour démarrer une entreprise il faut une grande idée, mais quand on observe les débuts des entreprises, qu’elles soient grandes ou petites, on en trouve pas souvent de grande idée: IKEA a commencé comme un magasin de journaux. La plupart des entreprises commencent avec une idée plutôt simple, mais que les entrepreneurs améliorent sans cesse en développant leur projet. Conséquence: beaucoup plus qu’une idée géniale, c’est à ce processus d’amélioration d’une idée initiale qu’il faut travailler et l’effectuation observe que les entrepreneurs le font avec les parties prenantes à leur projet, ce qui est illustré par le principe numéro 3, le patchwork fou.

Mythe #3: Les entrepreneurs sont experts en prévision. Les entrepreneurs ne doivent pas leur réussite à une capacité particulière à prédire l’avenir, à voir des marchés que d’autres ne voient pas. Ils ne sont pas meilleurs pour prédire l’avenir que vous et moi. En fait, les entrepreneurs ne cherchent pas à prédire l’avenir, ils le construisent, ce qui est illustré avec le principe numéro 5 de l’effectuation que nous verrons en semaine 5.

Mythe #4: Les entrepreneurs ne sont pas comme nous. On pense souvent qu’il faut certaines qualités uniques pour être entrepreneur, mais ces qualités, on n’a jamais réussi à les identifier. Au contraire, il existe une très grande diversité de profils d’entrepreneurs, et non un profil unique. En somme, tout le monde peut être entrepreneur, on ne naît pas entrepreneur, mais on peut le devenir. Attention, cela ne veut surtout pas dire que la personnalité de l’entrepreneur ne compte pas, bien au contraire: nous le voyons cette semaine avec le premier principe de l’effectuation, la personnalité de l’entrepreneur constitue au contraire l’une de ses ressources fondamentales. Ce que l’effectuation dit c’est qu’il n’existe pas une personnalité en particulier qui est bonne pour l’entrepreneuriat. L’art de l’entrepreneur, en quelque sorte, c’est de tirer parti de sa personnalité originale pour entreprendre… à sa façon.

Cette semaine, nous entrons donc avec le MOOC dans le vif du sujet avec la présentation des quatre premiers principes de l’effectuation qui s’appuient directement sur la remise en question de ces mythes.

Pour revenir sur ces quatre mythes, voir mon article ici.  Si vous ne pouvez pas attendre la fin du MOOC, pour en savoir plus sur l’Effectuation, lire mon article introductif ou télécharger mon livre d’introduction à l’effectuation au format ebook ici.

Advertisements

2 réponses à “1ère semaine du MOOC Effectuation: Retour sur les quatre mythes de l’entrepreneuriat

  1. Pingback: 1ère semaine du MOOC Effectuation: Retou...

  2. Merci pour ce cours 🙂 pour ce qui est du quatrième mythe il faut l’avouer les entrepreneurs ne sont pas comme les personnes lambdas à partir du moment ou ils acceptent de prendre une initiative et d’engager du temps et de l’argent (tout en prenant en considération la notion de perte acceptable) en l’absence d’informations disponible. Je suis complètement d’accord avec le fait que les entrepreneurs ne sont pas forcement des visionnaires mais plutôt des personnes qui influencent l’avis des personnes autour d’eux. C’est ce qui leur permet de construire l’avenir et non de le prédire. À mon mon humble avis les entrepreneurs on une qualité commune et requise: ceux sont tous des Leaders.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s