Les mineurs chiliens sauvés par l’innovation

Le monde vient de célébrer le sauvetage des mineurs chiliens dans la joie. Tout le monde n’a toutefois pas conscience que si l’accident s’était produit il y a vingt ans, aucun n’aurait survécu. Que s’est-il passé entre-temps? En un mot, l’innovation. Cette innovation a notamment pour nom Center Rock. Center Rock est une petite société de 74 employés basée en Pennsylvanie qui fabrique un foret ultra sophistiqué qui a permis de creuser le trou. L’appareil de forage provient lui de la société Schramm Inc., elle aussi située en Pennsylvanie. Ayant pris connaissance de l’accident, le président de Center Rock a immédiatement offert son aide aux Chiliens qui ont accepté. En fait, le sauvetage des mineurs a mis en jeu un nombre incroyable d’innovations, petites et grandes, fournies par des entreprises dynamiques venues des quatre coins du monde. Samsung, un conglomérat sud-coréen, a fourni un téléphone équipé d’une lampe pour permettre aux mineurs de rester en contact avec leur famille, ce qui fut naturellement essentiel pour qu’ils gardent le moral. Cupron, inc, petite société américaine, a fourni des chaussettes high-tech fabriquées avec du fil de cuivre, qui permettent de résister aux bactéries. Le câble à haute résistance  était allemand, la fibre optique qui a permis de maintenir la communication était japonaise. Le ministre de la santé Chilien Jaime José Mañalich a exprimé sa surprise devant un tel afflux: « Je n’avais jamais réalisé que de telles choses existaient. » Et c’est bien normal. Les millions d’entreprises qui innovent de par le monde ne peuvent pas être connues d’un seul homme, ni même d’un seul ministère. Le miracle du système est qu’elles soient capable de se trouver là quand on en a besoin.

L »économiste Schumpeter remarquait que l’innovation n’est pas la caractéristique distinctive du système capitaliste; d’autres systèmes ont innové (l’URSS dans le domaine spatial par exemple). Ce qui le distingue des autres systèmes cependant, c’est qu’il impose aux entreprises une innovation incessante, dans tous les domaines, pour garantir le profit car rester immobile signifie la mort, et que cette innovation est inexorablement démocratisée, amenée au plus grand nombre. Schumpeter concluait « Le moteur capitaliste est avant tout un moteur de production de masse, ce qui signifie aussi nécessairement production pour les masses. »

L’explosion de joie de la semaine dernière témoignait de ce que Schumpeter avait vu juste il y a déjà 80 ans.

Billet tiré d’un article du Wall Street Journal ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s