L’angoisse de l’entrepreneur au moment de l’appel de l’inspecteur des impôts

Il fut un temps où l’appel de l’inspecteur des impôts était, pour l’entrepreneur, signe de début des ennuis. Même si vous n’aviez rien à vous reprocher, beaucoup d’entre-nous ont des souvenirs plutôt épouvantables de nos rapports avec cette administration.
C’est pour cela que l’appel que Digital Airways a reçu hier est intéressant: notre inspecteur des impôts nous a appellé pour nous inciter à déclarer notre TVA sur Internet. Charmant, motivé, efficace, loin de la caricature habituelle. Rien que la démarche me séduit. On pourra s’amuser en notant qu’Internet permet de développer un contact humain avec l’administration, mais cela semble bien être le cas. Le simple fait que cette administration prenne la peine de nous appeler pour nous vendre un service – oui, vendre, avec tout ce que sela signifie de respect et de sens d’une relation d’égal à égal, pour nous qui sommes quand même une petite entreprise, me parait un progrès incroyable.
D’une manière générale, l’administration a fait de grands progrès dans la manière dont elle gère ses relations avec les administrés. Nous avons été l’objet récemment d’un contrôle Urssaf et d’un contrôle de TVA et les deux se sont déroulés de manière civilisée (j’imagine que si vous êtes pris en faute, ça doit moins bien se passer, mais au moins désormais, on ne vous prend pas a priori pour un criminel). Je ne sais pas si mon expérience est représentative, et ça m’intéresserait d’avoir d’autres avis.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s