La dynamique entrepreneuriale dans les grands groupes

Parution d’un petit livre intéressant intitulé "La dynamique entrepreneuriale dans les grands groupes" à l’initiative de l’institut de l’entreprise (http://www.institut-entreprise.fr/ ), écrit par Olivier Basso et Thomas Legrain, et préfacé par Gilles Pélisson, DG de Bouygues Télécom.

Si elles veulent rester compétitives dans un
environnement concurrentiel, les grandes entreprises sont contraintes
de valoriser et de favoriser l’intrapreneuriat. Or l’ouvrage souligne qu’il est difficile de
concilier le management traditionnel de ces sociétés, dont l’objet est
la continuité, avec le
développement de projets innovants, par définition perturbateurs pour
la
structure en place (un thème cher à Clayton Christensen). Après avoir distingué les différentes approches de
l’intrapreneuriat, les auteurs proposent cinq pistes pour faciliter la
dynamique entrepreneuriale dans l’entreprise:

  • Repenser les processus dans une optique entrepreneuriale,
  • Rattacher les projets entrepreneuriaux à la direction générale,
  • Associer les changements à un plan de formation,
  • Repenser la gestion de carrière des profils entrepreneuriaux,
  • Favoriser l’intéressement financier des intrapreneurs.

Il y a peu de travaux en Europe sur le thème de l’intrepreneuriat, saluons donc cette contribution. Noter qu’Olivier Basso était déjà l’auteur du livre "l’intrapreneuriat" (http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2717849343 ).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s