Archives de Tag: éthique

Entre Robespierre et les abeilles: comment l’éthique marchande contribue au bien commun

Je suis tombé pendant mes lectures d’été sur un texte très intéressant de Gilles Martin consacré au bien commun qui oppose Robespierre et Bernard Mandeville, l’auteur de la fameuse Fable des abeilles. La question posée est la suivante: êtes-vous plutôt Robespierre, pour lequel le bien commun doit être défini par un dictateur vertueux (la vertu comme principe premier), ou Mandeville, pour lequel le bien commun résulte du vice des individus auquel on laisse libre cours (le vice comme principe premier)? Naturellement, dès qu’on m’offre un choix binaire, je sors mon clavier et je réponds « Ni l’un ni l’autre mon général ».

Lire la suite

Éthique du soldat, éthique du marchand: à propos du sacrifice du Colonel Beltrame

Comme beaucoup de nos compatriotes, j’ai été très ému par le sacrifice du Colonel de Gendarmerie Arnaud Beltrame qui s’est offert pour remplacer une femme otage au supermarché de Trèbes il y a quelques semaines. Tous les commentateurs ont souligné à juste titre la grandeur du geste. Qu’on ait appris ensuite qu’il ne s’était pas simplement sacrifié mais avait tenté de maîtriser le terroriste ne fait qu’ajouter au respect qu’on lui doit. Le discours prononcé par Emmanuel Macron à l’occasion de l’hommage national qui lui a été rendu était juste, superbement rédigé et il n’y a rien à ajouter. A part quelques imbéciles, l’hommage a été unanime. Maintenant que l’émotion est retombée, nous pouvons toutefois nous interroger sereinement sur l’exemple que ce sacrifice nous donne.

Lire la suite

IA et éthique: le contresens navrant de Cédric Villani

Ainsi donc avec le rapport Villani sur l’intelligence artificielle, la France a renoué avec une vieille tradition: demander à quelqu’un d’intelligent d’écrire un rapport idiot. Enfin idiot, on se comprendra: le rapport que notre Médaille Fields vient de rédiger n’est pas tant idiot que convenu. Nous sommes en retard sur l’IA, vite un plan national. Des subventions, des initiatives, une agence, tout plein de petits fours et de pique-assiettes, la routine française quoi. La montagne a accouché d’une souris, les chinois se marrent bien. Mais les faiblesses de ce rapport ont été soulignées avec talent par d’autres, inutile d’y revenir. Ce qui me semble important cependant, c’est le lien que le rapport fait avec l’éthique.

Lire la suite

Il faut absolument en parler au chef

On pense souvent qu’il suffira de parler au chef pour résoudre les grands problèmes de l’organisation. C’est malheureusement faux et cela traduit souvent une naïveté organisationnelle et surtout un refus de prise de responsabilité de la part des cadres qui ont pourtant beaucoup plus de pouvoirs qu’ils ne pensent.

Lire la suite

Capitalisme de copinage contre capitalisme entrepreneurial: le message de Ayn Rand et de Frédéric Bastiat

Un entretien filmé très intéressant avec Jennifer Burns, Professeur à l’Université de Virginie, évoque un aspect particulier du roman de Ayn Rand, « Atlas Shrugged » (paru récemment en français sous le titre « La grève »). La grève est souvent présentée comme une hymne au capitalisme, et ce n’est pas faux, mais ce n’est pas une hymne à n’importe quel capitalisme.

Lire la suite

Le besoin de reconnaissance, une motivation fondamentale de l’entrepreneur?

Qu’est-ce qui motive un entrepreneur ? Ouvrez un manuel d’économie (en tout cas ceux qui parlent des entrepreneurs) et vous y lirez qu’il est mu par le désir de profit. Plus précisément par celui de maximiser son profit. Comme souvent en économie, la pratique a la mauvaise habitude de ne pas correspondre du tout à la réalité. Comme le chercheur américain McClelland l’observe, imaginer le capitaliste comme étant mu par l’avidité, par la nécessité de faire de l’argent, ou de maintenir son taux de profit est une grossière caricature. Bien plus pertinent est la possibilité de promotion sociale que l’entrepreneuriat offre. Cela expliquerait pourquoi l’un des traits les plus intéressants de la réussite des entrepreneurs, du moins aux États-Unis, en France il en va différemment, est qu’ils sont souvent issus de groupes minoritaires dans la société – des groupes qui trouvent des voies alternatives de promotion sociale fermée pour eux. Se référant à des études d’entrepreneurs au XIXe siècle, McClelland conclut: «Beaucoup de ces hommes ne semblent pas être motivés principalement par un désir d’argent en tant que tels ou ce qu’il allait racheter.» Malgré cela, la littérature dépeint toujours l’entrepreneur comme étant principalement motivé par le profit, et parfois par l’auto-réalisation, ou assume d’autres motivations qui peuvent être réduites à la recherche du profit.

Lire la suite

Ayn Rand – La grève – Enfin la traduction française

« Atlas Shrugged », roman philosophique  de Ayn Rand sur le conflit entre l’intérêt personnel et la tyrannie du bien commun, est désormais traduit en français. Ecrit en 1957, il est un best-seller depuis lors aux Etats-Unis. Il paraît sous le titre « la grève ». Le lien chez Amazon ici.

Voir mon billet sur Atlas Shrugged/La grève ici.