7 réponses à “La curieuse présomption de l’entrepreneuriat « à impact »

  1. Je ne suis pas doué : j’ai monté deux boîtes dont une a fait une faillite piteuse par manque d’approche « effectuation » et l’autre vivote. Si j’avais dit que j’étais un entrepreneur à impact j’aurais aujourd’hui un super CV 🙂
    Je suis frappé par les modes en cours et ma lecture de la Grève de Ayn Rand. On dirait que les totos à la monde s’acharnent à illustrer le propos de Rand…

  2. Cet article de boomer… il y a vraiment des gens en 2021 qui croient encore aux théories d’Adam Smith et que les entreprises sont par nature sociales. Vous êtes ridicule.

  3. christophe Poupinel

    cher Monsieur, j’ai lu un certain nombre de vos articles et je les ai appréciés, comme celui sur la tech for good. Dans cette article, je pense qu’il y a une mauvaise utilisation de l’expression « entrepreneuriat social ». Même s’il n’est pas simple de faire l’étymologie du mot, je pense qu’il a été introduit par l’ONG américaine Ashoka dans les 80’s, dont les activités Françaises ont débuté au milieu des années 2000. Selon Drayton, « l’entrepreneur social » n’est pas un entrepreneur d’une société « for profit » qui recherche un impact social (autre débat, certes intéressant), mais un créateur d’une « non profit » à vocation social qui se comporte/ ou devrait se comporter comme un entrepreneur. Par cette idée, Drayton a sans doute voulu faire prendre conscience aux fondateurs de projets non profit qui adressent des sujets à impact sur lesquels l’entreprise ne peut pas grand-chose (SDF, handicap, migrants..) qu’ils avaient les mêmes défis qu’un entrepreneur traditionnel : scale, efficacité.. Le mot est donc à prendre à l’envers.

    • Merci pour cette précision. Qu’est-ce qui vous fait penser qu’une entreprise « à profit » ne peut pas grand-chose pour les SDF, les migrants ou les handicapés ???

  4. Amusant… La Poste a dû vous lire avant de prendre sa décision récente :
    Le 8 juin dernier, l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires du Groupe La Poste s’est réunie pour adopter le statut d’entreprise à mission. La Poste conforte ainsi son positionnement d’entreprise à impact positif, au service de la société tout entière
    https://www.groupelaposte.com/fr/actualite/le-groupe-la-poste-devient-entreprise-a-mission