eMule

Entendu dans une émission de radio: seulement 2% des écrivains vivent de leur métier. On peut penser que la proportion est encore plus faible chez les musiciens. Quand on sait que 100% des éditeurs de musique vivent de leur métier, de même que 100% des librairies, 100% des vendeurs de disque, 100% des agences de publicité, 100% des télévisions et 100% des avocats, dans l’intérêt de qui est-ce vraiment de tuer eMule et de supprimer le peer-to-peer? Pas des écrivains ni des musiciens, assurément.

2 réponses à “eMule

  1. les imprimeurs, les distributeurs de papier, de polycarbonates et autres polymères. Et bien sûr les marketeurs traditionnels.

  2. Joseph, pourriez vos me présenter à un marketeur non traditionnel?