Chocolat amer

Voilà c’est fait: la marque de chocolat Milka, appartenant au géant agroalimentaire Kraft, vient de récupérer le nom de domaine milka.fr. Il avait été déposé, non par un hacker pirate, mais par une dénommée Milka Budimir, couturière de son état. C’est intéressant à plusieurs titres, parce qu’en ces temps de "piratage", on finit par se demander qui sont les pirates. Mme Budimi exploite plusieurs boutiques et crée, le plus légalement du monde, un nom de domaine à son nom, pour exploiter le nom qu’elle se fait dans la mode. Ce-faisant, elle respecte les règles du monde Internet: premier arrivé, premier servi. Ces règles ont toujours été respectées. Mais voilà, quand on est grand et gros, les règles on peut s’asseoir dessus. Voici donc que le droit commercial – l’ancien monde – vient filer une taloche au droit Internet, qui repose sur la convention – en lui disant: "c’est pas toi qui commande". Ce droit-là prime donc sur l’univers Internet. Si ça ce n’est pas du piratage, alors qu’est-ce que c’est? Au nom de quoi le chocolat prime sur le nom de famille? Au nom de quoi la marque commerciale prime sur le nom de domaine parfaitement déclaré? Au nom de quoi le droit commercial prévaut il sur le droit de la famille? Qu’un fabricant de chocolat oubie de réserver un nom de domaine à son nom, il perd dans l’univers Internet. D’autres ont eu la décence de respecter les règles et d’allonger un petit chèque pour se faire pardonner. Pas Kraft, qui fort de ses millions, va pleurer et s’attaquer à une petite couturière. Cette affaire, parfaitement immorale, illustre bien la capacité de l’ancien monde à polluer le nouveau monde, et c’est un message que les innovateurs ne devraient jamais oublier: l’ancien monde meurt peut-être, mais jamais sans se battre jusqu’à la dernière goutte de sang…

Advertisements

2 réponses à “Chocolat amer

  1. Je pense qu’il ne faut pas sous estimer la force des blogs. Celui-ci nous rend le droit d’expression et nous permet de faire circuler l’information. En d’autres termes, si demain une liste des sociétés pratiquant des actes douteux était créée en vue d’un boycott (bouder l’achat de leurs produits et dérivées), il est sur que demain nous aurrons le monde que nous méritons. Ainsi il faudra faire attention de ne être en dehors de l’humanité et de ses lois pour ces grandes sociétés. Cordialement

  2. Je tenais à rajouter que cette justice directe peut être un avantage, mais peut représenter un grand danger. Car prenons le cas de ce chocolat, combien d’ouvrier et d’emploie risque de subir les préjudices directes de ces actes commis par une petite partie de leur direction ? La justice n’est pas si simple à rendre, mais je pense qu’avant d’utiliser notre pouvoir sur des marques, il faudrait l’utiliser contre des politiques qui se prennent pour des maîtres. Analyser ce qu’ils font de notre argent, regarder ou ils mangent et ou ils vont pour voir si l’argent donné n’est pas taché de notre sang.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s