Archives de Tag: conférence

Je suis le 24 février au cercle des dirigeants de l’INSA Lyon pour présenter l’effectuation

Je suis le mardi 24 février 2015 à Lyon au cercle des dirigeants de l’INSA Lyon pour présenter l’Effectuation. Plus d’informations ici.

Je donne une conférence demain sur l’Effectuation à Paris

A l’invitation de LearnAssembly, je donne demain mercredi 9 avril à 19h30 une « Master classe » sur l’effectuation. Je serai accompagné de Sylvain Tillon (Tilkee) et Alexandre Dana (HelloMentor), deux startupeurs. Pour s’inscrire, c’est ici.

Seconde conférence internationale sur l’Effectuation, logique d’action des entrepreneurs

Aujourd’hui s’ouvre la seconde conférence internationale sur l’Effectuation. L’Effectuation trouve son origine dans les travaux de recherche menés à la fin des années 90 par Saras Sarasvathy, une doctorante d’origine indienne, ancienne entrepreneuse, conduits sous la direction d’Herbert Simon, prix Nobel d’économie, à l’université Carnegie Mellon aux Etats-Unis. Sarasvathy cherchait à identifier les fondements microéconomiques du raisonnement entrepreneurial. Ses résultats ont bouleversé notre manière de voir comment les entrepreneurs raisonnent et agissent dans leur démarche de création.

Lire la suite

Ma conférence « Bienvenue en Extremistan : La démarche stratégique face à l’incertitude »

Je donne aujourd’hui une conférence intitulée « Bienvenue en Extremistan : La démarche stratégique face à l’incertitude » à EMLYON.

Pour s’inscrire, c’est ici. Pour lire sur le thème de la conférence, voir mes articles « Nassim Taleb et la prise de décision en environnement incertain: Fragile, robuste et antifragile« , ainsi que « Stratégie non prédictive (1): Une compréhension profonde bat la prédiction. »

Annonce: Conférence recherche et enseignement sur l’effectuation à EMLYON en décembre 2011

EMLYON organise une conférence sur l’effectuation les 5 et 6 décembre 2011. Y seront abordés les aspects recherche (questions de recherche, méthodologies, etc.) et d’enseignement (comment enseigner l’effectuation, quels liens avec les approches classiques). La conférence prendra la forme de présentations, d’ateliers, de simulations et d’échanges d’expériences. Elle s’adresse avant tout aux chercheurs et enseignants mais il est prévu une séance spéciale pour les entrepreneurs et praticiens intéressés par la question. Stuart Read et Saras Sarasvathy, deux des experts de l’effectuation, seront présents.

Pour plus d’information, voir le site de la conférence Effectuation@EMLYON.

Conférence de Michel Serres : la technologie démultiplie nos capacité cognitives

Une conférence passionnante de Michel Serres à l’Ecole Polytechnique organisée par l’INRIA dans le cadre de la culture Web. Le thème est celui des nouvelles technologies et de ce qu’elles changent. C’est bien connu, lorsque les temps sont incertains (vous me direz, y a-t-il eu une époque où les temps ont été certains? Mais c’est un autre débat), il faut consulter les philosophes – sans bien sûr forcément les écouter.
Serres fait d’abord remarquer que beaucoup de choses que nous pensons nouvelles ne le sont pas: création et transmission rapide d’information sont vieilles comme le monde. Hannibal en Italie était informé presqu’en temps réel par sa base tunisienne, César se plaignait que les gaulois connaissaient ses informations avant qu’elles n’arrivent à Rome. Mais ce qui est nouveau avec le net c’est la dissociation entre l’adresse logique et l’adresse physique. Il y a création d’un nouvel espace dont le droit est à inventer. Selon lui, toute technologie est une extension de l’homme, une sorte de sous-traitance de ses capacités à l’outil. L’internet permet de sous-traiter ses capacités cognitives, comme le livre avait permis à nos ancêtres de sous-traiter la mémoire. Libéré du besoin de tout apprendre par coeur, ils avaient démultiplié leurs capacité cognitives, et Serres y voit là un facteur fondamental de l’explosion de la science moderne à cette époque.
Faut-il avoir peur de l’importance de la technologie? Serres se veut optimiste: chaque nouveauté est accueillie avec crainte et il raconte avec malice que l’arrivée des animaux d’élevage il y a plusieurs milliers d’années avait entraîné des épidémies très graves. Aujourd’hui, le principe de précaution interdirait cette innovation dangereuse. Selon lui, la technologie libère l’homme et il ne voit aucun déterminisme ni aucune soumission. La conférence se termine sur une belle anecdote où il raconte qu’étant marin dans sa jeunesse, il correspondait avec sa petite amie par lettre, ce qui évidemment n’était pas très pratique, ne pouvant envoyer ou recevoir que dans chaque nouveau port. Aujourd’hui, un coup de téléphone ou un email rendent l’amour distant possible. Si ça, ce n’est pas un résultat merveilleux de la technologie…

La page de la conférence: ici.