Archives de Tag: Time

Haro sur Wikipedia!

Qu’apprend-on cette semaine? Horreur, il paraît qu’il y a de fausses informations dans Wikipedia, l’encyclopédie libre sur le Net. Rappelons que dans Wikipedia, chacun est libre d’ajouter ou de modifier des articles. Enfin était. Ca donne une grande richesse, mais évidemment, la porte est ouverte aux abus. Et bien sûr des abus il y en a. Il y a quelques jours, un article de l’encyclopédie accusait l’un des anciens assistants de Kennedy d’avoir trempé dans son assassinat. Evidemment, l’intéressé (l’assistant, pas Kennedy) a peu apprécié et s’est fendu d’une lettre à un grand journal américain. Depuis, les journalistes du monde officiel se font un plaisir de décrier l’encyclopédie en expliquant que l’absence de contrôle de contenu la décrédibilise complétement. Ainsi, le magazine Time a interdit à ses journalistes de l’utiliser. Car voyez-vous, le journalistes accrédités, eux, ne donnent jamais de fausse information. Leur formation, leur éthique, et surtout le rôle infaillible de leur rédaction fait que le système d’information de la presse est parfait. En outre, la presse officielle ne porte jamais tort aux gens qu’elle cite, elle ne s’empresse jamais d’accuser des gens à tort, de vouer des innocents à la vindicte populaire, et, c’est bien connu, tous les journalistes vérifient scrupuleusement leurs sources. Ils ne bidonnent jamais leur reportage. Deux exemples au hasard: Les innocents d’Outreau peuvent témoigner du rôle exemplaire de la presse dans leur martyre. L’intox du saumon en élevage propagée par TF1 aussi.
Au regard des standards pratiqués par la presse officielle, il n’y a pas de raison que les volontaires du libre n’aient pas, au moins, le droit de se tromper. En tout cas, si le risque d’erreur et de canular est le prix à payer pour un projet aussi passionnant et utile que Wikipedia, alors je paie de suite. Mais rassurons-nous. Une telle liberté ne sera pas tolérée très longtemps. Encore un ou deux scandales montés en épingle, et Wikipedia devra se doter d’un comité éditorial, et une nouvelle aire de liberté aura été supprimée par les bonnes âmes qui nous gouvernent.