Archives de Catégorie: Actualité

Une petite minute: Les modèles mentaux bien sombres qu’exploite la nouvelle pub de Super U

Je regarde rarement la télévision, mais j’ai tort et je m’en suis rendu compte vendredi soir en tombant par hasard sur la publicité de Super U qui s’appelle une petite minute. Je l’ai trouvée remarquable. Comme toute bonne publicité, elle exploite avec habilité les modèles mentaux sociétaux, c’est à dire nos croyances profondes qui façonnent comment nous voyons le monde. Malheureusement les ressorts qu’elle exploite ainsi sont dangereux. Elle peut néanmoins être l’occasion d’une prise de conscience sur ce qu’il ne faut pas faire si on veut vraiment changer le monde.

Lire la suite

Effectuation, la logique d’action des entrepreneurs: 20 ans après

Comment les entrepreneurs prennent-ils leurs décisions? Comment et pourquoi démarrent-ils? Comment développent-ils leur entreprise? Comment arrivent-ils à transformer le monde et à créer de nouveaux produits, de nouveaux marchés et de nouvelles organisations? Pendant longtemps, les réponses semblaient évidentes: les entrepreneurs sont des gens exceptionnels, des super-héros dotés de capacités hors du commun, visionnaires, charismatiques, capable d’entraîner le commun des mortels dans des tâches sur-humaines. En cohérence avec cette vision de l’entrepreneur, le processus entrepreneurial lui-même reflétait cette vision: tout commence par la perception d’une opportunité par un entrepreneur particulièrement alerte; puis cet entrepreneur conçoit une grande idée pour exploiter cette opportunité, développe un plan d’action avec des objectifs clairs pour la réaliser, et soumet ce plan à des investisseurs pour lever des fonds. Une fois cela fait, l’entrepreneur met en œuvre le plan qui se traduit soit par la réussite et la croissance, soit par l’échec.

Lire la suite

Quasi-décomposabilité: ce qu’une idée entrepreneuriale peut apporter à la construction européenne

La quasi-décomposabilité est une propriété des systèmes complexes au nom un peu rébarbatif mais tout à fait fondamentale qui explique comment ces systèmes peuvent évoluer de façon robuste tout en gardant leur identité. Dominique Vian et moi avons récemment montré comment elle constituait le cœur de la théorie entrepreneuriale de l’effectuation. Un article récent sur l’Europe écrit par Emmanuel Sales et paru dans l’Opinion permet d’illustrer combien cette notion est universelle et peut s’appliquer à tout système complexe, ici à l’Union Européenne.

Lire la suite

Mon nouvel article Harvard Business Review France: pour faire grand, visez petit!

Mon nouvel article publié dans Harvard Business Review France est écrit avec Dominique Vian (Skema) et s’intitule: pour faire grand, visez petit! Il montre comment les entrepreneurs qui changent le monde ne commencent pas nécessairement avec une grand idée et comment la petite action mène au grand changement grâce à un mécanisme au nom barbare, mais qui est très important, la quasi-décomposabilité. L’article est accessible ici.

Le message de Barack Obama aux activistes: Vous voulez changer le monde? Chiche!

La réponse dure 1 minute et 51 secondes seulement. L’ancien président américain Barack Obama répondait à une question sur la calling out culture, c’est à dire la pratique consistant à dénoncer publiquement ses opposants comme moralement indignes, de plus en plus répandue de nos jours, la plupart du temps sur les réseaux sociaux. Sa réponse vaut la peine d’être écoutée par quiconque se pose la question: « Comment changer le monde? »

Lire la suite

L’entrepreneur et le politique, ou comment l’audition de Mark Zuckerberg pose la question du rôle de l’entreprise dans la société

Ainsi donc les rieurs en ont eu pour leur argent la semaine dernière lorsque la représentante américaine Alexandria Ocasio Cortez (AOC pour les intimes) a auditionné Mark Zuckerberg, le fondateur et dirigeant de Facebook, au sujet des fameuses ‘fake news’ que son service est accusé de propager trop facilement. La séance a été assez intense et Zuckerberg ne s’en est pas vraiment bien sorti. Beaucoup y ont vu l’humiliation d’un patron cynique minant la démocratie par une brillante défenseure de la démocratie, et s’en sont réjoui. Mais derrière le théâtre des auditions, on peut y voir bien autre chose, notamment un nouvel épisode du combat entre politique et marchands, et plus généralement de la question ancienne de la répartition des rôles entre l’État et les entreprises privées. Cessons de rire bêtement quelques minutes, et intéressons-nous à ces questions fondamentales.

Lire la suite

La croissance inclusive, ça s’obtient (aussi) en baissant les prix

Ainsi donc, plusieurs grandes entreprises internationales viennent de s’engager à lutter contre les inégalités et à promouvoir la diversité en leur sein et dans leurs chaînes d’approvisionnement dans le cadre d’une initiative (Business for Inclusive Growth – B4IG) lancée sous l’égide de la Présidence française du G7, et coordonnée par l’OCDE. Sans surprise l’initiative a reçu un écho très important dans la presse, tant la question des inégalités est sensible aujourd’hui et tant la prise de conscience que les entreprises peuvent jouer un rôle dans la création de ce qu’elles appellent une croissance inclusive. Or, en soulignant qu’il fallait désormais « veiller à ce que les fruits de la croissance économique soient plus largement partagés », les entreprises signataires semblent oublier leur propre histoire: ce sont certainement les institutions qui ont le plus fait, et continuent à faire, pour lutter contre les inégalités, au travers d’un mécanisme simple: la baisse des prix.

Lire la suite

Pour se transformer, l’entreprise doit commencer par revoir ses modèles mentaux

Nouvel article écrit avec Béatrice Rousset paru chez Harvard Business Review France, à lire ici: https://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2019/06/26369-pour-se-transformer-lentreprise-doit-commencer-par-revoir-ses-schemas-mentaux/

Sortie aujourd’hui de mon nouvel ouvrage « Stratégie Modèle Mental »

Mon nouvel ouvrage, Stratégie Modèle Mental: cracker enfin le code des organisations pour les remettre en mouvement, co-écrit avec Béatrice Rousset, sort aujourd’hui.

Depuis des décennies, les tentatives pour les remettre en mouvement s’enchaînent, en vain, et peu à peu, le fatalisme s’installe face à ce mystère, ce code introuvable. Ce code, c’est le modèle mental, c’est-à-dire la représentation de la réalité construite par l’organisation et ses collaborateurs.

Notion ignorée jusqu’à aujourd’hui par le management, le modèle mental est pourtant une clé d’action décisive dans un monde d’incertitude et de changement accéléré.

Si elles ne veulent pas que le monde se construise sans elles, voire contre elles, les organisations doivent faire de la capacité à mettre à jour leurs modèles mentaux un objectif central de leur stratégie pour maintenir constamment une représentation efficace de la réalité.

Fruit d’un long travail de recherche, nourri par l’expérience des auteurs auprès des dirigeants d’entreprises et illustré de nombreux exemples, ce livre :

  • Montre comment les modèles mentaux individuels et collectifs sont la source du blocage des organisations, mais aussi le point d’entrée pour les remettre en mouvement.
  • Propose cinq modèles mentaux alternatifs inspirés des entrepreneurs reconnus pour leur capacité à transformer le monde.
  • Développe une approche permettant de rendre ce changement systématique au niveau de toute l’organisation.
  • Pose les bases d’une nouvelle compétence managériale dans laquelle le travail sur les modèles mentaux forme une composante essentielle de la stratégie.

Un ouvrage indispensable à tous ceux qui doivent préparer leur organisation à tirer parti d’un monde qui change : dirigeants, responsables de transformation, responsables de ressources humaines, mais également ceux qui souhaitent y contribuer efficacement : salariés, consultants, coachs, responsables publics.

Le site de l’ouvrage: site.

Acheter l’ouvrage: FNACAmazonDecitre

Un monde de ruptures: Le grand soir des modèles mentaux

En principe, avec l’âge vient la sagesse et chacun développe, au gré de ses expériences et de ses lectures, certaines convictions qui s’affirment et se renforcent et au travers desquelles on comprend mieux le monde qui nous entoure. C’est ainsi que de nombreuses cultures moquent l’innocence des jeunes et célèbrent la sagesse des anciens. Mais une telle croyance, un tel modèle mental, ne fonctionne que si les conditions fondamentales de l’environnement ne changent pas. Autrement dit, cela n’est vrai que dans les périodes de continuité. En période de ruptures, cela n’est plus vrai. Or nous sommes précisément dans une telle période où tous nos modèles sont impitoyablement remis en cause. Sale temps pour les sages, ou ceux qui se croient tels.

Lire la suite