Zidane, le sauveur et la notion d’équipe

Je ne connais rien au football à part le nombre de joueurs sur le terrain, et j’avais cru comprendre qu’il s’agissait d’un sport d’équipe; mais j’ai du me tromper. On nous a en effet annoncé le retour de Zinedine "magic" Zidane au sein de l’équipe de France. Ce que beaucoup ont vu comme un divine surprise me semble, en fait, traduire l’échec de l’équipe de France à être justement une équipe après le départ des héros de 98. Jim Collins, dans son ouvrage Good to Great, soulignait le danger pour une organisation à faire appel à un génie charismatique. Il oppose le "génie entouré de mille assistants" au leader modeste capable de créer un groupe performant. Le génie, parce qu’il est un génie, produit en général des résultats spéctaculaires très vite, mais tout seul. On peut s’attendre à un festival de buts, avec le reste des joueurs qui vont faire de la figuration. Mais il ne règle pas le problème de fond qui est que la France n’a pas été capable de construire une vraie équipe de football depuis 1998. Quand une telle équipe fait le constat de son échec et s’en remet à un génie qui dit être guidé par des voix qu’il entend, on peut craindre le pire quant à se qui se passera le jour où il prendra vraiment sa retraite. Il aura masqué les faiblesses, mais ne les aura pas réglées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s